La France, les femmes et le pouvoir

Une recherche en histoire politique, présentée par Eliane Viennot


héroïnes

Mérovingiennes

Frédégonde

Associées au pouvoir dès l'origine du royaume (Clothilde), et par la suite nombreuses et puissantes sur la scène politique des premiers siècles, les reines de la dynastie mérovingienne ont fait l'objet de discours innombrables, polémiques et la plupart du temps dégradants, à partir du moment où la «loi salique» a été élaborée . Cette prétendue règle écartant les femmes de l'héritage du trône de France était en effet particulièrement contradictoire avec les pratiques politiques de famille royale à qui elle était attribuée. La diabolisation de ces femmes, notamment Frédégonde et Brunehilde (Brunehaut), a commencé dès le XVe siècle, parallèlement à la réduction de certaines autres reines à de simples «bonnes chrétiennes» (Clothilde). Ces deux méthodes d'effacement du pouvoir des reines ont eu cours jusqu'au beau milieu du XXe siècle dans les manuels scolaires.

- La France, les femmes et le pouvoir, vol. 1, ch. 2 («Au commencement étaient la guerre et la polygynie») — pdf

- Ibid., ch. 3 («Au commencement était l'alliance de l'Eglise et des femmes?») — pdf

- «Les historiens de la Renaissance, la loi salique et les reines de la dynastie mérovingienne», in M. Viallon (dir.), L’Histoire et les historiens à la Renaissance, Saint-Etienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2001 — pdf


Carolingiennes, Robertiennes et premières Capétiennes

Sceau d'Adélaïde de Savoie

De Charles le Chauve jusqu’à Philippe Auguste, dix-sept rois épousent trente femmes, dont dix sont répudiées et deux non reconnues comme légitimes. Plus soumises à l’arbitraire marital que les autres femmes de la grande noblesse, contraintes à une «productivité» génésique apparemment inconnue de ces dernières comme de leurs ancêtres mérovingiennes et pépinides, elles se meuvent néanmoins dans des espaces mieux délimités par les nouvelles règles de succession au trône, lentement élaborées durant cette période. Les enjeux qui pèsent sur leurs unions, c’est-à-dire sur elles, sont par ailleurs plus grands, puisque relevant au premier chef de la politique internationale, et les conflits qui déchirent l’Europe les atteignent souvent de plein fouet. Enfin, leurs pouvoirs religieux, culturels, politiques, maternels sont évidemment démultipliés – lorsque des conditions favorables leur permettent de les exercer.

- La France, les femmes et le pouvoir, vol. 1, ch. 7 (« Reines de France et d'ailleurs ») — pdf


Anne de France

Anne de France et sa fille Suzanne, présentées par sainte Anne (Moulins)

- «Anne de France (1461-1522), dame de Beaujeu, duchesse de Bourbon, régente de France: un cas d'école pour la recherche sur les femmes et le pouvoir», Cahier du CELEC n°3 (2012), Reines, princesses, favorites: quelle autorité déclinée au féminin? (en guise d'introduction au numéro) — pdf

- «Comment contrecarrer la loi salique? Trois commanditaires de livres d’histoire au XVIe siècle: Anne de France, Louise de Savoie et Catherine de Médicis», in J.-Cl. Arnould & S. Steinberg (dir.), Les Femmes et l’écriture de l’histoire, 1400-1800, Mont-Saint-Aignan, PU de Rouen et du Havre, 2008 — pdf

- Anne de France : Enseignements à sa fille, suivis de l'Histoire du siège de Brest • Édition Tatiana Clavier & Éliane Viennot – Publications de l'Univ. de Saint-Etienne, 2007 — Extraits de l'introduction (pdf)

- «Rhétorique de la chasteté dans les Enseignements d’Anne de France à sa fille», in J.-J. Vincensini (dir.), Souillure et pureté. Le corps et son environnement politique et culturel, Paris, Maisonneuve et Larose, 2003 — pdf

- «Une nouvelle d’Anne de France: l’Histoire du siège de Brest», in J. Lecointe, C. Magnien, I. Pantin & M.-C. Thomine (dir.), Devis d’amitié, Mélanges en l’honneur de Nicole Cazauran, Paris, H. Champion, 2002 — pdf

- «La transmission du savoir-faire politique, d’Anne de France à Marie de Médicis», in La Transmission du savoir dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles, Paris, H. Champion, 2001 — pdf

- «Gouverner masqués: Anne de France, Pierre de Beaujeu et la correspondance dite "de Charles VIII"», in L’Épistolaire au XVIe siècle, Cahiers du Centre V.-L. Saulnier, 18, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2001 — pdf


Marguerite de Valois
dite la « reine Margot »
Voir le site••••

Les Guises

••••

Antoinette de Bourbon, Anne d'Este & Catherine de Lorraine

Les trois premiers ducs de Guise ont vécu en moyenne quarante-cinq ans, leurs épouses quatre-vingt-trois. Elles ont mis au monde trente-deux enfants, dont dix-sept se sont mariés. Ainsi s'explique – en partie – l'importance des femmes d'une famille qui, pour leurs contemporains, formait un «clan» où l'élément féminin était incontournable, voire dominant. La plupart d'entre elles jouèrent, tout au long du XVIe siècle, un rôle politique majeur, notamment durant les guerres de religion, où les Guises assumèrent la direction du camp catholique.

- «Veuves de mère en fille au XVIe siècle: le cas du clan Guise», in N. Pellegrin & C. Winn (dir.), Veufs, Veuves et veuvage dans la France d’Ancien-Régime, Paris, H. Champion, 2003 — pdf

- «Des “femmes d’État” au XVIe siècle: les princesses de la Ligue et l’écriture de l’Histoire», in D. Haase-Dubosc & É. Viennot (dir.), Femmes et Pouvoirs sous l’Ancien Régime, Paris, Payot, 1991.


Diverses

Jeanne d'Arc, enluminure de l'Histoire des femmes célèbres d'Antoine Dufour, commanditée par Anne de Bretagne

Christine de Pizan, manuscrit des Cent ballades

- «Sortir du silence. Écrire et être publiée en France, aux premiers temps de l’imprimerie (1475-1555)», in É. Lloze & V. Oncins, Le Silence et le livre, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2010 — pdf

- «L’histoire des reines de France dans le débat sur la loi salique (fin XVe-fin XVIe siècle)», in E. Santinelli & A. Nayt-Dubois (dir.), Femmes de pouvoir et pouvoirs de femmes, dans l’Europe occidentale médiévale et moderne, Valenciennes, PU de Valenciennes, 2009.

- «Les Amazones dans le débat sur la participation des femmes au pouvoir à la Renaissance», in G. Leduc (dir.), Réalité et représentations des Amazones, Paris, L’Harmattan, 2008 — pdf

- «Comment contrecarrer la loi salique? Trois commanditaires de livres d’histoire au XVIe siècle: Anne de France, Louise de Savoie et Catherine de Médicis», in J.-Cl. Arnould & S. Steinberg (dir.), Les Femmes et l’écriture de l’histoire, 1400-1800, Mont-Saint-Aignan, PU de Rouen et du Havre, 2008 — pdf

- «Une femme parmi d’autres», GEO Histoire, avril-mai-juin 2008, 06907 (La France de Jeanne d’Arc) — pdf

- «La goutte d'eau : Christine de Pizan, clergesse féministe» — Extrait de La France, Les Femmes et le Pouvoir. L'invention de la loi salique (Ve-XVIe siècle), Paris, Perrin, 2006, chap.6 — pdf

- «Les intellectuelles de la Renaissance: une émergence hautement conflictuelle», in N. Racine & M. Trébitsche (dir.), Intellectuelles. Du genre en histoire des intellectuels, Bruxelles, Complexe, 2004 — pdf

- «Diane parmi les figures du pouvoir féminin», Albineana, XIV («Le Mythe de Diane en France au XVIe siècle»), 2002 — pdf

- «Gabrielle d’Estrées (1573-1599)», in Les Samedis de l’histoire, 1999-2000 («Des siècles et des hommes»), Dammarie-les-Lys, Direction des Archives et du Patrimoine de Seine-et-Marne, 2002.

- «Les femmes dans les “troubles” du XVIe siècle», Clio-Histoire, Femmes et Société, 5 («Guerres civiles»), 1997.


Contact ııı••ıııııMentions légales ııı••ıııııPlan du site ııı••ıııııFavoris