Marguerite de Valois, dite la reine Margot

Un site présenté par Eliane Viennot


accueil
vie
œuvres
légende
bibliographie
Les ami/es de Marguerite

Pierre de Bourdeille, abbé de Brantôme

Mémoires de Messire Pierre de Bourdeille, seigneur de Brantôme, contenans les Vies des Hommes illustres et grands capitaines étrangers de son temps, tome 1. Leyde, Jean Sambix le Jeune, 1666.

À  la reine Marguerite.

MADAME,  
Votre Majesté a reçu de si grands avantages du ciel qu’il n’y a puissance qui ne se veuille soumettre à la sienne. Vous le voyez, Madame, par les respects que lui viennent rendre les Empereurs, rois et grands capitaines étrangers du siècle dernier, lesquels ont passé de leur pays dans le vôtre avec leurs partisans, non pour y arborer leurs étendards et y faire une veine parade de leur courage et valeur, mais bien pour s’y rendre comme le sujet des victoires du nom que vous portez, pour y servir de trophées à votre royale grandeur, de laquelle ils implorent le sauf-conduit et la protection ; et moi, Madame, avec eux, puisque je leur sers de maître de cérémonie et d’interprète, par l’honneur des commandements que j’ai reçus de votre Majesté. De laquelle je suis,
MADAME,
Le très humble, très obéissant et très affectionné serviteur et sujet,
Bourdeille.
De Brantôme, le dernier de mars 1604.

Texte établi par Sophie Cinquin, avec la collaboration d'Éliane Viennot (orthographe et ponctuation modernisées; majuscules respectées sauf cas introduisant des confusions; quelques alinéas créés dans les textes longs).

mis en ligne le 8.1.2012


Le texte ci-dessus est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France

Contact ı••••••••Mentions légales ı••••••••Plan du site ı••••••••Favoris